Orientation scolaire et professionnelle : près d’un emploi sur deux pourrait disparaître dans les décennies à venir. Le coaching, une aide précieuse pour choisir son orientation

Les impacts des mutations du travail sur l’orientation et la formation des jeunes

choix orientation scolaire et professionnelle reconversion professionnelleLe monde du travail va considérablement muter dans les années à venir. Certains parlent d’un changement de l’ampleur de celui de la révolution industrielle. Cette mutation doit être prise en compte dans les choix d’orientation scolaire et professionnelle des jeunes, ainsi que dans leur formation, en particulier leur « formation humaine » dans les écoles et universités.

Près de la moitié de l’emploi pourrait disparaître aux US dans les décennies à venir selon une étude menée par deux chercheurs de l’université d’Oxford.

Nous sommes désormais à l’ère de l’automatisation et du digital… Et à l’ère de l’envie de liberté

 

Des métiers vont disparaître, d’autres vont apparaître. Les modes de recrutement vont changer, rendant accessible aux entreprises des talents à bas coût présents à l’autre bout du monde…

Ces mutations sont déjà en route.  Là où nos parents n’ont eu qu’un seul métier, souvent dans une seule et même entreprise durant toute leur vie, certains d’entre nous en ont déjà eu plusieurs au cours de leur carrière…

Les attentes vis-à-vis du travail sont en train de changer peu à peu. Le chômage, les licenciements, le rythme de vie effréné et cette tendance que nous avons à de plus en plus rechercher l’épanouissement dans tous les secteurs de nos vies, nous incitent à redéfinir nos attentes vis-à-vis du travail.

 

La concurrence désormais mondiale et le contexte changeant incitent les grands groupes à mettre en place des réorganisations pour s’adapter à ces mutations. Les salariés ont à s’adapter de plus en plus rapidement à un environnement de plus en plus changeant. Ils subissent parfois des ruptures de carrière douloureuses… Qui n’a pas dans son entourage une personne souffrant ou ayant souffert de burn out ? Ayant subi un licenciement ?

Ces mutations rendent de plus en plus nécessaire de porter une attention particulière à ses choix d’orientation scolaire et professionnelle. D’abord pour s’orienter vers un métier qui n’est pas voué à disparaître, et aussi pour choisir une formation qui saura répondre aux exigences du monde professionnel de demain.

En effet, ces mutations rendent de plus en plus criante la nécessité de la « formation humaine » des jeunes dans les écoles et universités, et de la formation des moins jeunes en entreprise.

Par « formation humaine » nous entendons l’aide à la connaissance de soi, au développement de l’aptitude à communiquer efficacement et à gérer son stress dans un monde en mouvement perpétuel. Cela comprend également l’aide à la construction d’un projet professionnel cohérent, qui ait du sens pour soi et dans le monde de demain.

L’entreprise a besoin des talents de chaque individu pour rester compétitive, et elle a besoin que ces talents travaillent ensemble à créer une synergie génératrice d’innovation et d’épanouissement pour tous.

Ce qui fait la richesse d’une entreprise, ce sont les hommes et femmes qui y travaillent. Ces hommes et ces femmes ont un potentiel d’idées, de créativité, de talents que la concurrence désormais mondiale nécessite de révéler au maximum si l’entreprise veut survivre et prospérer.

 

Différents facteurs rentrent en jeu dans les mutations en cours et à venir dans le monde du travail. Voyons quels sont-ils et quels sont leurs impacts sur nous.

Les nouvelles structures d’entreprise requièrent flexibilité, mobilité et aptitude à se remettre en question de la part des salariés

Le modèle pyramidale avec ses strates de management est de plus en plus obsolète. C’est un modèle issue de la révolution industrielle, mis en place lorsque le succès d’une entreprise reposait sur la standardisation et l’économie des coûts de production. Ce modèle supposait un management très descendant, ou peu d’initiatives individuelles étaient possibles et souhaitées.

Aujourd’hui les salariés ressentent une besoin de plus de liberté et de possibilité d’initiative. Parallèlement, l’entreprise a de plus en plus besoin que nos talents s’expriment pleinement et soient mis au service du succès de l’entreprise. C’est une nécessité absolue dans le contexte de concurrence mondiale dans lequel les entreprises évoluent. Or, trop de strates hiérarchiques et un modèle de communication managérial « descendant » déresponsabilisent et freinent l’expression de la créativité. Les entreprises le savent désormais et mettent en place des programmes visant à développer l’agilité et à « libérer l’entreprise ».

Cela requiert que les personnes acceptent de se développer sur le plan personnel, acceptent de voir leur difficulté de communication et leur rigidité. Bref accepte de se remettre en question et de changer leur manière d’être et de faire. Ce qui n’est parfois pas si simple qu’il y paraît…

L’aplatissement des organigrammes entrainent aussi un changement dans la notion d’évolution de carrière. Là où l’évolution de carrière était synonyme d’ascension hiérarchique dans le modèle pyramidal, l’évolution de carrière consiste en une progression plus latérale que verticale dans le modèle plus « aplati ». Cela signifie pour les personnes une capacité à s’adapter et à travailler efficacement sur de nouvelles tâches, avec des  profils de personnalités différents, à sans cesse ré-actualiser ses connaissances etc… Là aussi, cela implique de savoir faire preuve de flexibilité, d’envie d’apprendre et de vivre de nouvelles expériences.

 

L’automatisation galopante rend nécessaire de développer notre créativité et notre intelligence relationnelle

Nous l’avons vu en préambule, des milliers d’emplois vont disparaître avec le déploiement de l’automatisation des tâches. En particulier, beaucoup de métiers manuels vont disparaître. Mais pas seulement, les fonctions de gestion vont également être affectées en raison du développement de logiciels de plus en plus performants.

L’automatisation va libérer l’homme des tâches routinières, répétitives et prédictibles. Survivront les métiers dans lesquels la créativité humaine et les interactions personnelles ne pourront pas être remplacées par des robots.

Ainsi, les écoles et universités ont intérêts, si elles veulent rester attractives pour les entreprises et garantir l’employabilité de leurs étudiants, à favoriser le développement de la créativité et des aptitudes relationnelles.

De plus en plus, elles incluent à leurs programmes de formation, des modules de développement personnels, visant à apprendre aux jeunes les bases de la communication, à mieux se connaître, et à bâtir un projet professionnel cohérent.

 

Les nouvelles aspirations et la vision nouvelle du travail nous incitent à développer notre confiance en soi, notre potentiel et à gérer notre stress

Contrairement à nos parents, les jeunes qui arrivent sur le marché du travail ont majoritairement une vision plus « poétique » de leur futur professionnel, même si ce que les médias reflètent en matière d’avenir professionnel n’est pas rose… Beaucoup d’entre eux ne sont plus attirés par le CDI à vie, et voient plutôt leur vie professionnelle comme une succession d’expériences leur permettant de répondre à leurs besoins et à leurs envies. Beaucoup parlent de « se mettre à leur compte ».

Et ceci n’est pas réservé au jeune. Beaucoup de personnes en reconversion professionnelle suite à un burn out, un licenciement ou simplement une remise en question au moment de la fameuse « crise de la quarantaine »,  aspirent à plus de liberté, plus de sens à ce qu’elles font, et sont attirées par la création ou reprise d’entreprise. Ces reconversions professionnelles sont évoquées dans de nombreux articles et émissions. La vision du travail change. Il semble que le temps partiel et le Free Lance soit plus attractifs pour beaucoup d’entre nous, quitte à vivre avec moins de moyens.

Là aussi, cette démarche nécessite de gérer son stress, de développer son potentiel  et son aptitude à aller avec confiance vers l’inconnu.

 

La digitalisation : une opportunité pour les créatifs et les entreprenants (et ceux qui veulent le devenir!)

Nous sommes maintenant à l’ère du digital. Le monde regorge de personnes talentueuses, aux compétences « up-to-date ». La digitalisation rend accessible ces personnes facilement aux entreprises, et ce parfois à bas coût. Cela bouleverse les modes et coûts de recrutement et rend nécessaire pour chacun de se former tout au long de la vie, non seulement sur des savoir-faire mais aussi sur des savoirs-être.

La digitalisation donne également l’opportunité à qui est créatif et entreprenant, de développer des concepts innovants et de monter des activités qui peuvent devenir florissantes. Il y a donc de nouvelles possibilités de métiers et de développement grâce au digital, pour ceux qui auront su développer des qualités d’esprit d’initiative, de confiance en soi, et des compétences dans les nouvelles technologies.

 

 

Le monde change, et nous devons prendre en compte ces changements si nous voulons trouver notre place dans le monde professionnel de demain. Ces changements sont l’opportunité de nous découvrir, de nous ouvrir à de nouveaux possibles, d’exprimer des potentiels que nous n’aurions pas cru pouvoir exprimer.

 

Que vous soyez une jeune en questionnement sur votre orientation scolaire et professionnelle, ou responsable de formation dans une école, une université ou un lycée, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir des informations sur les accompagnements possibles.

Nous sommes à l’écoute de vos besoins.

 

Laisser un commentaire