Qu’est-ce-que l’estime de soi? Comment la renforcer?

Pourquoi s’intéresser à l’estime de soi sur un blog dédié au développement professionnel ?

Parce que si vous avez une bonne estime de soi, vous aurez plus de chance de réussir dans vos projets professionnels, de tisser des relations professionnelles efficaces et épanouissantes, et d’être heureux au travail !

Qu’est-ce-que l’estime de soi ?

C’est le sentiment qu’a une personne de sa valeur. Ce sentiment est lié à l’image que la personne a d’elle-même.

Une personne qui a une bonne estime de soi est bienveillante avec elle-même, et se sent digne d’être aimée et d’être heureuse. Elle s’engage dans les projets personnels et professionnels qui lui tiennent à cœur. Elle a une bonne confiance en ses capacités à faire face aux défis et aux difficultés de la vie.

Tout le monde n’a pas les mêmes cartes dans son jeu en matière d’estime de soi, selon son vécu, en particulier dans l’enfance.

Mais la bonne nouvelle, c’est que l’estime de soi évolue tout au long de la vie, avec l’âge et en fonction des situations rencontrées.

Vous pouvez donc mener votre vie de façon à nourrir votre estime de soi.

Comment ? Nous allons voir quelques pistes…

 

Les conditions d’une bonne estime de soi

Le sentiment de sécurité

Le besoin de sécurité (matérielle et psychologique) est légitime et normal. Dans la hiérarchie des besoins humains, il arrive en 2ème position derrière les besoins physiologiques comme boire et manger (pyramide de Maslow). Le degré dans le besoin de sécurité, et les conditions nécessaires pour y répondre varient d’une personne à l’autre, et selon les périodes et évènements de vie.

Par exemple, à un moment donné de sa vie, une personne peut se satisfaire d’un travail qui l’ennuie parce que celui-ci répond à son besoin de sécurité. Plus tard, elle peut décider de changer de travail et répondre à son besoin de sécurité d’une autre manière, ou accepter de se sentir moins en sécurité parce qu’elle gagne quelque chose devenu plus important à ses yeux.

Plus qu’une condition, le sentiment de sécurité est un préalable à l’estime de soi.

Le sentiment d’appartenance et de reconnaissance

Nous avons tous besoin de nous sentir rattachés aux autres : D’une part nous avons besoin de nous sentir appartenir à un groupe (famille, collègues, amis…), donc de nous sentir « conforme » à ce que nous pensons que le groupe attend de nous. D’autre part, nous avons besoin de nous sentir reconnu dans notre singularité par les autres. Se sentir à la fois conforme tout en se sentant singulier, c’est parfois compliqué !

Le besoin d’appartenance et le besoin de reconnaissance existent chez tout le monde, à différents degrés selon les individus et selon les moments de la vie. Certains ont besoin d’être très en lien avec les autres, d’autres sont plus solitaires. Certains ont besoin de beaucoup de reconnaissance de la part des autres, d’autres moins. Certains apprécient d’être reconnus en tant que personne, d’autres pour leur travail…

La connaissance de soi

Pour avoir le sentiment de sa valeur personnelle, il est nécessaire d’avoir conscience de sa valeur. Cela signifie qu’il est nécessaire d’avoir conscience de ses ressources, de ses capacités, des compétences qu’on a besoin de développer pour réussir dans nos projets, de ce qui est important pour soi… En bref, il faut avoir une bonne connaissance de soi.

La confiance en soi

Là où l’estime de soi concerne le sentiment que la personne a de sa valeur, la confiance en soi concerne le sentiment que la personne a de sa compétence. La confiance en soi est donc liée à un domaine particulier.

Par exemple, une personne peut avoir une bonne estime globale d’elle-même, mais ne pas avoir confiance en elle dans un domaine précis, comme parler en public par exemple. Une autre peut avoir confiance en elle sur le plan sportif, mais moins sur le plan relationnel parce qu’elle se sent maladroite.

Plus une personne se sent compétente dans un grand nombre de domaines variés et importants pour elle, meilleure sera son estime de soi. Autrement dit, la confiance en soi nourrit l’estime de soi (et l’estime de soi nourrit la confiance en soi car elle aide à « oser »).

Comment améliorer votre estime de soi ?

Sentiment de sécurité, sentiment d’appartenance et de reconnaissance, connaissance de soi et confiance en soi sont donc les conditions d’une bonne estime de soi.

En tenant compte de vos besoins personnels en terme de sécurité, d’appartenance et de reconnaissance, et en identifiant comment vous y répondez, vous contribuez à faire des choix en faveur d’une bonne estime de soi.

En second lieu, pour pouvoir s’estimer, c’est-à-dire avoir le sentiment de sa valeur il faut avoir conscience de sa valeur, donc se connaître. La connaissance de soi est un processus qui dure toute la vie, et qui se nourrit de la conscience que nous avons de nous-même. En mettant plus de conscience dans vos vies professionnelle et personnelle, vous apprendrez à mieux vous connaître. Vous pouvez par exemple être plus attentif à ce que vous ressentez dans telle ou telle situation, être davantage conscient de vos réussites, identifier ce qui est important pour vous etc…

Dernier point et pas des moindres, la confiance en soi, qui nourrit l’estime de soi. La confiance en soi s’acquiert « en faisant » et en vivant des réussites. Il s’agit donc pour vous de passer à l’action en vous mettant dans des conditions favorables à la réussite, pour renforcer votre sentiment de compétence. Comment ? En vous fixant des objectifs réalisables et en procédant par étapes !

 

Dans ce texte je me suis inspirée des travaux de Germain Duclos, psychopédagogue Canadien et de principes d’Analyse Transactionnelle.

Mots-clefs : , , , ,

Laisser un commentaire